Sexta-feira, 22 de Abril de 2022

Tango

6a4e15_559dbd74ca584eab93c71cbb8a335fd3~mv2.png

Ludovic Geffroy

 Une femme,

les hanches envoûtées,

son pied tape le parquet,

la musique s’enflamme,

ses pieds frappent le bois,

la robe voltige,

la salle s’envole,

les courbures de son corps s’embrasent,

tous valdingues dans une rythmique affolante.

j’en perds mes yeux,

ils sont ailleurs.

en avant pour se faire aimer,

en arrière pour se faire désirer,

elle tourne et se retourne encore.

son feu m’anime,

je deviens fou,

la voir me transperce,

l’épidémie se propage.

ses talons claquent,

le sol résonne,

sa grâce relève de la divinité,

elle est une déesse volcanique,

qui brûle à chacun de ses gestes.

elle touche du doigt un érotisme,

qu’il ne m’est pas permis de dessiner,

je ne peux le penser,

il m’est impossible de le rêver,

elle est intouchable,

irrespirable.

elle voltige inlassablement,

la piste s’agrandit,

le galbe de ses jambes,

ne cesse de s’allonger.

je suis à genoux,

frappé par sa beauté,

assommé par sa magie,

je n’en peux plus,

je suis à bout.

Elle se répand sur la ville,

elle danse sur le monde.

Je cours,

la suivant au bout de tous.

je veux être son partenaire,

dansant à chaque battement de son coeur

je veux être son effigie,

prenant la posture de la dévotion,.

Me figeant dans son bien être.

 

 

Un homme

Ombre contre ombre,

ma main a pris la sienne,

une nouvelle musique commence,

les décibels voluptueuse,

grimpe le long de notre chair,

comme une caresse.

On sent les prémices d’un départ,

le tempo traverse nos oreilles,

je guide se qui est me ravissent,

je porte se qui est mon passé,

je fait virevolter,

j’emmène mon future,

le temps n’existe plus,

il est une équation de mon amnésie.

Sur la piste,

la virtuosité de deux âmes,

qui sont des artiste de l’amour.

Les murs n’existent pas,

pour danser sur les horizons.

Bleu ou gris,

les couleurs sont toutes belle.

Je serre ma lune,

je gravite autour d’elle,

contemplant,

admirant,

aimant.

Mes doigts se posent sur elle,

sur ce corps que je désirs tant,

un orage me bouleverse,

un ouragan me submerge,

je n’y voit plus rien,

tout est flou,

la pluie tombe dans ma tête,

comme les applaudissement d’un public,

je divague,

je suffoque.

Sa poitrine sur mon coeur,

c’est trop beau,

c’est trop merveilleux,

je sens ces cuisses me frôler,

faisant naître des frissons.

Elle me touche,

je deviens un déluge,

un raz de marée.

Une atmosphère chargé de jouissance,

annonce une fin,

ou les notes vont mourir,

pour donner vie au silence,

je ferais de ce final,

un renversé passionnelle,

pour recevoir mon plaisir,

pour donner mon amour.

 

A ma femme.

 

LG Septembre 2009

 

escrito no papiro por ACCB às 04:14
link | Escreva no Papiro | juntar aos escribas (1)

De Perfil

Subscrever por e-mail

A subscrição é anónima e gera, no máximo, um e-mail por dia.

últimos papiros

Mundialmente falando

NÓS

CRÓNICA

DESOBEDIÊNCIA 11.11.22

Equilíbrio

A Invenção do Amor

O Mar dos meus Olhos

Escritora Serei?

Palavras para quê?

Agustina Bessa-Luís

Regressemos.................

12.10.22

A vida em prémio Nobel

Outono e Setembro

God Save the Queen

Amiga

Muezim

Sísifo

Poesia

Laco di Como...

Ser Juiz

10.08...............

TOP GUN

3 de la tarde

Tarde de trovoada Feriado...

Engolir o Universo

A Justiça

ÀS VEZES É PRECISO

Palavras Interditas

Eugénio de Andrade

Lar

Tudo vem.......

demora-te... vai....

A minha Tática

Se..........

Anel

......trago todos os chei...

Ah, abram-me outra realid...

Bom e Expressivo

A fronteira.......

Receita para escrever um ...

À cause de 1 post da Filo...

Que quereis?

Acima da Lei

Sem mim

Abril de 2022- 49ª Edição...

Tango

Eu nem sabia........

A Escrita

Quando nos morre ...........

Outros Papiros

licensecreativecommons

Licença Creative Commons
A obra Cleopatramoon de Cleopatramoon Blogue foi licenciada com uma Licença Creative Commons - Atribuição - Uso Não-Comercial - Partilha nos Mesmos Termos 3.0 Não Adaptada.
Com base na obra disponível em cleopatramoon.blogs.sapo.pt.

favoritos

Será que não aprendemos n...

...escrever...

BOM DIA!

Uma história com 50 anos

Como se chorar fizesse Ju...

Design no escuro

imperdível de Ferrante

Here I go again

A minha coisa preferida d...

Eu sou a tempestade

Novembro 2022

Dom
Seg
Ter
Qua
Qui
Sex
Sab
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
12
13
14
15
16
17
20
21
22
23
25
26
27
28
29
30

subscrever feeds